Claude Cagnasso

Musicien, Compositeur, Arrangeur, Chef d'Orchestre

"Claude Cagnasso est un homme d'utilité publique - oui - c'est un prêtre, un prêtre des nuages... des nuages de Django Reinhardt ! Il ne peut exprimer sa singularité qu'à travers le pluriel chatoyant d'un Big Band... Il faut le suivre... Il faut l'aimer!" (Claude Nougaro)

Né en 1939 dans l'Oise d'un père d'origine piémontaise et d'une mère bretonne, Jean-Claude est un enfant malade qui connait très tôt l'alternance des hôpitaux et des miracles. En attendant de devenir aviateur, il développe au piano, en pur autodidacte, son don inné pour la musique.

Ainsi ce ne sont pas des avions qu'il sera amené à conduire, mais des orchestres, et ses pistes d'envol seront des partitions.

Formation

Ses premières compositions, il va les soumettre au jugement des musiciens qui jouent près de chez lui, dans d'excellentes formations, comme Beny Bennet.

C'est là qu'il rencontre le chef d'orchestre Roberto SETO, alors immense vedette de la musique "typique", qui va lui confier, entre autres morceaux, l'orchestration du succès d'alors : "Brigitte Bardot". C'est là qu'il prend le virus de la musique afro-cubaine,qui ne le lâchera jamais.

Un autre groupe prestigieux : LOS MATECOCOS, lui accorde sa confiance et son chef, Pancho CATANEO, lui fait l'honneur suprême de le soupçonner d'être à moitié cubain ! Humour, oui, mais amour fou de cette musique. A noter qu'il lui sera donné de rencontrer, beaucoup plus tard, une de ses idoles de passage à Paris : TITO PUENTE. Celui-ci, ayant appris qu'il avait écrit un Mambo à 5 temps (insolite) lui fera l'honneur  de demander à voir le score. D'où une rencontre inoubliable !

Conseillé par Leny ESCUDERO, Jean-Claude prend le pseudo de "Claude DINO CAGNASSO". Il rencontre de jeunes chanteurs et il les accompagne au piano dans les cabarets du Quartier Latin, à Paris, ou bien il compose les musique de certaines de leurs chansons (au Cheval d'Or, Boby LAPOINTE, Daniel PREVOST, Roger RIFFARD, Leny ESCUDERO, etc...).

Dans les années 60, quand il découvre la musique de Stan KENTON, Claude Cagnasso a la révélation du Jazz. Désormais, sa musique va prendre un tournant.

Il crée un Quartet, le Quartet Claude CAGNASSO (piano, basse, flûte et batterie) qui tourne dans la région Parisienne. C'est d'ailleurs au cours d'une de ces prestations qu'il rencontre Cécile RICARD, comédienne, qui chante ce jour-là. Ils ne se quitteront plus.

Claude Cagnasso Big Band

C'est la période pré-soixante-huit : de jeunes musiciens classiques, certains encore au Conservatoire, d'autres déjà 1er Prix de Paris (tels Bernard Camus, le pionnier), tous talentueux, sont désireux de s'aventurer dans le Jazz, ce monde interdit alors au musicien classique (il leur fallait cultiver le secret) ! Cela coïncide avec le rêve de Claude d'un Grand Orchestre.

En effet, il était encouragé dans ce projet par des personnalités éminentes comme Ivan JULLIEN qui prodigue ses conseils à ce jeune autodidacte et Sonny GREY pour lequel il écrivait des arrangements (enregistrés, cf le disque de Sonny) et qui disait de lui: "Claude, c'est un swingman !". Et c'est la création du CLAUDE CAGNASSO BIG BAND. Cette aventure durera dix ans, tout au long des années 70/80 !

 

La musique de Claude Cagnasso évoluera beaucoup, nourrie de la venue en France des Grands Orchestres comme Duke ELLINGTON, Count BASIE, Dizzy GILLEPSIE, Woody Herman, Kenny CLARKE et Francy BOLAND, Thad JONES-Mel LEWIS, évidemment Stan KENTON (il a pu les approcher tous). Cela  tout en restant  fidèle à lui-même et en revendiquant  le mélange éventuel avec d'autres musiques, comme la musique latine, ce qui n'était  pas bien vu à l'époque par les puristes du jazz, mais qui fait de lui un créateur original,éminemment personnel

 

 

LES MUSICIENS

La fine fleur des jazzmen de l'époque :

Georges Arvanitas, Maurice Vander, Patrice Caratini, Jacques Bolognesi, Alain Hatot, Michel Grallier, Michel Bos, Christian Escoudé, Christian Guizien, etc... VOIR LA LISTE ICI

LES CONCERTS

Créé au Theatre Mouffetard, où Claude Nougaro venait souvent assister aux répétitions, le BIG BAND fera de nombreux concerts. Pour n'en citer que quelques-uns :
- Grand Studio de la Maison de la Radio (à écouter ici), Petit Journal Montparnasse, Théâtre Sylvia Montfort, TOP, Théâtre 18, théâtre de Saint-Lo.

- Clubs de Jazz : Gill's Club, Romeo, New Morning, Cardinal Paf, Caveau de la Montagne, Gibus Club (1 an), Le Centre Américain.
- Festivals de Jazz : Dunkerque (1969, le Big Band avait un an), Nancy, arènes de Nîmes (en première partie de Buddy Rich), Vienne, La Défense (festival de Big Bands).

Il participe à trois émissions TV, dont "Bancs Publics", de Pierre Bouteiller, où il côtoie Serge Gainsbourg, et à la RTB (Belgique).

Le titre Head under legs sera pris pendant deux ans comme indicatif de la TV scolaire quotidienne.

DEUX 33 TOURS seront enregistrés :

HEAD UNDER LEGS - DISQUES VEGA (1969)

PLEIN JAZZ - Jeff Gilson - VENDEMIAIRE (1977, réédité en 1981)

La presse est enthousiaste, comme le  public.

Numérisation_20200425.jpg
sonny-grey-cd-recto.jpg
bancs-publics-01.jpg

"Bancs publics" 1975

ortf-cagnasso.png
pochette Plein  jazz 2e edition five com
Head under legs

La Presse (extraits)

Remarquable concert de jazz moderne (1969 - Dunkerque)

Un disque magistral (Artistes et Variétés)

L'originalité de ses arrangements ne doit rien à personne... une oeuvre aussi riche, aussi difficile, aussi personnelle (Jeunes Variétés)

Le niveau des arrangements ainsi que des soli font de ce recueil une grande réussite du jazz français (Figaro 1970)

C'est un exploit, surtout en France (Combat 1971)

L'ensemble aussi remarquable à voir qu'à entendre (au Gibus Club 1973)

Très belles orchestrations sur Nougaro (Laon)

Arrangements fouillés... son d'un orchestre sans équivalent actuellement dans notre pays (Jazz Hot 1976)

Claude est avant tout un leader... son orchestre est fabuleux (Jazz Mag 1976)

Le seul Grand Orchestre de Jazz français professionnel qui tienne depuis 8 ans contre vents et marées (Indépendant du jazz 1977)

Un disque excellent de bout en bout (Huma Dimanche )

Un BIg Band qui se situe au niveau des meilleures formations mondiales (Petite Quinzaine)

Très haute qualité internationale (HiFi stéréo 1978)

Arrangements qui ont cette qualité rare d'être à la fois originaux et personnels (Artistes et Variétés 1978)

Jean-Claude Cagnasso dirige l'un des meilleurs bands professionnels français (JazzBlues 1978)

Il fut l'un des rares porteurs de flambeau du jazz français en grand format dans les années 70 (Jazz Mag 2018 )

Un hommage utile  à la mémoire du Jazz en France (Jazz Hot 2020)

******

Et aussi, au sujet de MAKALA :

L'un des musiciens français les plus compétents en musique latine

La French connection de la salsa.

Une furia cubano-jazz avec force clins d’œil vers la West Coast Grand moment musical.

Autres musiques

CONCERTS DE "MAKALA"

Groupe de Salsa de 12 musiciens qu'il crée avec le trompettiste cubain Guillermo Fellové.

Chapelle des Lombards, La Scala, tournée. 

******

Concerts de "MAMBOMANIA"

Groupe au travail duquel il participe à la Coupole-Montparnasse par des arrangements.

******

Claude Cagnasso fait des arrangements pour des orchestres régionaux tel que Jose Rosalez et Dominique Canerie.

******

LA VARIÉTÉ

Parallèlement, Claude Cagnasso écrit les arrangements et enregistre des LP pour des chanteurs tels que : Jean-Roger CAUSSIMON (participation de 2 LP, édition Saravah), Béatrice ARNAC (2 fois grand prix de l'Académie Charles Cros, Galloway records), Catherine RIBEIRO chante Prévert (éditions Philips), Daniel PREVOST (chansons 45 tours), Rosalie DUBOIS, Danielle Volle. 

En 1974, il dirige l'Orchestre de JOE DASSIN à l'Olympia, pour lequel il signe aussi les orchestrations. Le spectacle a été enregistré en audio-CD (Sony music).

******

LE THÉÂTRE

Il compose la musique de plusieurs spectacles :

CLAVIOLINE et TA VUE ME DERANGE HOTNOT (au TOP, devenu le CRR de Boulogne).

GRANDEUR ET MISERE DE MARCEL BARJU (Daniel PREVOST - Comedie de Paris) et DECONNAGE IMMEDIAT (Grand théâtre d'Edgard) enregistré en DVD  chez Paramount.

LE BOURGEOIS GENTILHOMME (Théâtre de la Criée - Marseille, anciennement théâtre du 8e, direction Marcel MARECHAL)

LE MERLE BLANC (de Bernard DA COSTA - TQM - Theatre des Déchargeurs) 

******

LES STAGES 

Claude Cagnasso a animé plusieurs stages de formation et d'initiation au Grand Orchestre et à la musique latine, dans le cadre du CIM et de l'AFDAS et à Bordeaux. Suite logique, il dirige à plusieurs occasions un Big Band issu de ces stages : le GOL.

MAKALA

JOE DASSIN

makala
img023.jpg
theatre.jpg
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now