France Musique

Émission Open Jazz d’Alex Duthil

le 28 août 2020 à 18h

 

« Claude Cagnasso avait, avec quelques camarades du conservatoire, dans les années pré-68, imaginé, clandestinement, monter un Big Band. Une carrière avait démarré. Claude Cagnasso, disparu d’ailleurs il y a cinq ans, avait accompagné aussi pas mal de chanteurs, comme Joe Dassin ou Jean-Roger Caussimon, par exemple. Il avait écrit également pour Leny Escudero.

 

Claude Cagnasso, avec son Big Band, de son vivant, avait enregistré quelques albums, mais beaucoup de compositions étaient restées inédites. A l’initiative de sa veuve, un groupe de musiciens s’est réuni et a enregistré les compositions restées inédites pour compléter sa discographie. C’est sous le titre He never met you sorti il y a quelques semaines, et on y trouve ce Working the blues, avec en solistes Alain Hatot à la flute et Nicolas Gardel à la trompette.

 

Un Big Band rutilant, dans toute la splendeur de la tradition du Jazz, c’est celui qu’a réuni Dominique Rieux, le Big Band Brass à Toulouse, pour rendre hommage à Claude Cagnasso. Il y a des invités dans ce disque : Pierre Bertrand, Denis Leoup, Denis Badault, et le flutiste Alain Hatot qui avait été dès le départ un membre de l’orchestre de Claude Cagnasso. Très bel hommage ! Il y avait aussi comme soliste à la trompette, Nicolas Gardel. Et Claude Nougaro a dit beaucoup de bien de Claude Cagnasso qu’il connaissait bien. Il a vu son orchestre au complet et il a dit ceci à propos de lui : « Claude Cagnasso est un homme d’utilité publique, oui, c’est un prêtre, un prêtre des nuages de Django Reinhardt, il ne peut s’exprimer sa singuliarité qu’à travers le pluriel chatoyant dun Big Band… Il faut le suivre, il faut l’aimer. »

 

(La suite de l’émission permettra d’écouter : Working the blues avec ce qui devait être le dernier chorus d’Alain Hatot)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now